Les origines du thé

Les origines du thé

 

La Chine

plantation-de-the-chineCe pays de grande tradition est historiquement connu pour être le plus ancien producteur et exportateur de Thés. La plupart des régions du sud de la Chine en produisent; les principales en sont :

  • YUNNAN : situé au sud-ouest du pays, ces thés ont une flaveur chaude, rappelant celle de la châtaigne.
  • ANHUI : situé à la hauteur de Shanghai, c'est l'une des principales régions productrices de thés.
  • FUJIAN : Au sud-est de la Chine, face à Taiwan, grande région productrice de multiples thés verts, de Wulongs, de thés au jasmin et du fameux Souchong, qui, une fois fumé au bois d'épicéas, devient le LAPSANG SOUCHONG fumé.
  • ZHEJIANG : Région productrice essentiellement de thés verts.
  • GUANGXI : Située au sud, le long de la frontière avec le Vietnam, on y trouve surtout le thé noir utilisé pour la fabrication des thés parfumés.
  • HUNAN, SICHUAN et HUBEI : Régions connues plus particulièrement pour la confection des briques de thé, ainsi que pour le célèbre thé jaune "Yin Zheng"
  • GUANDONG : région productrice d’Oolongs et de quelques thés de Chine aromatisés.

 

L’Inde

plantation-inde_sud_-the-Les premiers jardins datent du début du XIXème siècle ; très rapidement l'Inde est devenue le premier producteur mondial. On dénombre une dizaine de régions productrices dont trois principales :

  • ASSAM : région de plaines située au nord-est de l'Inde, les thés offrent une liqueur forte, riche, vivifiante, pleine de flaveurs.
  • DARJEELING : Région située au nord-est de l'Inde, sur les flancs de l'Himalaya, elle offre des thés aux bouquets exquis.
  • NILGIRI : Région située sur les montagnes du sud du pays, dont les thés offrent une saveur délicate. D'autres régions telles que le Cachar, l'Orissa, le Kangra, le Dooars, le Terai, l'Arunachal Pradesh etc... produisent également du thé.

 

L’Ile de Ceylan « Sri Lanka »

plantation-de-the-sri-lanka Le développement de la culture du thé date de 1825.
On distingue 4 districts principaux :

  • DIMBULA : le plus important par sa production et son nombre de jardins, ces thés ont une saveur fine et une couleur dorée.
  • NUWARA ELIYA : Offre des thés délicats célèbres pour leur limpidité, leur couleur brillante et leur saveur prononcée.
  • UVA : Situé au sud-est des hauts plateaux, ce district produit des thés de très grande qualité, à la saveur très fine.
  • KANDY : très proche du NUWARA ELIYA, plus au nord de l'île, le district situé en altitude donne des thés très fins.

 

 

 

 

 

Le Kenya

plantation-de-the-kenyaAvec son sol particulièrement riche, le Kenya a entrepris la culture du thé en 1925 ; bénéficiant de l'influence anglaise, sa progression spectaculaire, en quantité et en qualité, en a fait pour la première fois en 1996, le premier exportateur mondial, place regagnée depuis par Ceylan.
 


Ces quatre pays représentent environ les 2/3 de la production mondiale, mais ils n'ont pu faire face à l'accroissement de la demande mondiale ; c'est ainsi que d'autres pays se sont tournés vers la production de thé :

 

La Corée et le Japon

 plantation-de-the-japonPays de grande tradition du thé et de céramiques pour le thé, d'où les fameuses cérémonies du thé.
 

Le thé fabriqué au Japon est principalement le thé vert non fermenté. La feuille du thé vert japonais ne subit pas le traitement d’oxydation. Dès la cueillette des feuilles, elles seront passées à la vapeur. Ce traitement donne au thé vert japonais sa couleur unique d’un intense vert-clair. C’est aussi ce qui lui donne son arôme et ses riches saveurs de fraîcheur.

Les thés les plus connus au Japon sont le Matcha (thé vert en poudre), Sencha, Gyokuro, Hojicha, et Genmaicha.


 L'ÎLE DE FORMOSE (TAIWAN) fameuse pour ses Oolongs très variés.